99 - Le papier

le papier.jpg, mar. 2020Il faut croire que « en dépit de mon plein gré » j'ai avec la publication de Objective Thune quelque peu accéléré la propagation de mèmes Tintin dans la communauté des cryptomonnaies.

En tout cas on m'en envoie de toutes sortes, du meilleur au pire...

Celui-ci que, par égard pour mes lecteurs, j'ai restitué avec une meilleure définition, a conduit à des correspondances et des conversations fructueuses.

Au-delà de ce qui n'eût été qu'une trivialité lorsque les plus hautes autorités nous incitaient à continuer de vivre, sortir, work hard play hard et toutes ces choses d'un passé soudain aboli, la ruée sur le papier dit hygiénique révèle bien des choses et s'annonce probablement comme inaugurale. D'autant que la monnaie aussi est de papier...

Mon complice et co-auteur Philippe Ratte m'a adressé ce commentaire érudit : « la révélation la plus fondamentale que nous apporte cette pandémie, c’est l’importance du papier toilette. Barthes avait écrit un texte sublime sur la DS en tant que symbole d’une époque, eh bien le Covid, lui aussi 19, érige le PQ en icône de notre monde. Jadis, on stockait des pâtes, du sucre et de l’huile. En 1968 encore, ma mère a réagi comme cela. Personne, vraiment personne n’aurait à l’époque considéré le PQ comme une denrée de première nécessité. Aujourd’hui, oui, à égalité avec les nouilles ! Quand on y songe (“car que faire en un gîte à moins que l’on ne songe?“ disait avec raison la Fontaine), c’est un véritable changement de civilisation qui nous est ainsi révélé ».

D'abord, je suis retourné vers le texte de Barthes. Celui-ci compare explicitement la DS ... à une cathédrale, « une grande création d’époque, conçue passionnément par des artistes inconnus, consommée dans son image, sinon dans son usage ». La mémoire de mon ami clignote donc là où ça fait mal, d'autant que la promesse un peu impie de la reconstruire plus belle et en 5 ans sera évidemment classée au rayon des citations fâcheuses dont seuls se souviennent d'ironiques historiens.

Mais Barthes analysait surtout une perfection matérielle de la DS qu'il n'eût certainement pas attribuée alors au papier dit « bulle-corde lisse » à cause de sa teinte corde, fabriqué à partir de sacs de toile ou d’espadrilles et qui n’était pas spécialement reconnu pour une douceur extrême. Il semble que l'on n'en trouve plus quelques vestiges que dans les toilettes de la SNCF.

Quelqu'amusant que soit le rapprochement des deux numéros «19» le plus intéressant dans la réaction de mon ami Philippe Ratte est l'évocation de mai 68 et de sa mère. Pourquoi nos parents (je parle pour ceux dont les parents étaient nés dans l'entre-deux guerres) n'ont-ils pas stocké le papier hygiénique ?

le brevet de 1857.jpg, mar. 2020Parce que c'était alors un produit nouveau, pas forcément accessoire ou inutile mais sans connexion aux récits héroïques de la grande guerre (les poilus souhaitaient du savon pour se soulager, pas du papier pour se faire propre) ou de cette année terrible où l'on mangea du rat à défaut de pangolin.

Si le papier hygiénique date de 1857 et le brevet du rouleau de 1891, ce produit, qui significativement est arrivé du nouveau monde, ne se popularisa en France que vers le début des années 1960.

Le "papier" est un attribut des Trente glorieuses.

Comme le chéquier, cet autre précieux artefact de papier émancipateur, il est donc un objet de conquête féminine. Les publicités ont bien compris le côté désirable de ce « fruit défendu » pour l'Ève moderne.

la femme.jpg, mar. 2020

Il reste peu de témoins à qui demander des détails sur l'état de l'art antérieur... à savoir sur l'ultime lecture du journal, dans les cabinets, avant découpage.

La disparition de la presse papier (et de ses torcheculs) a probablement rendu le papier-toilette plus indispensable encore, sans parler de la substitution du culte du corps à toute les religions antérieures. Il a de la valeur ce papier-là !

J'en viens donc ( certes progressivement mais ces jours-ci vous avez le temps ) à l'argent.

Dès sa démocratisation, le « PQ » est atteint du mal de ce temps : l'inflation.

40 ans avant que l'expression « apprentis sorciers » n'en vienne à désigner les petits magiciens de la finance, c'est sur la musique de Paul Dukas que bébé déploie sans modération le charme « doux, très doux, résistant, très résistant » de cet instrument de comfort. Cette publicité a marqué. On ne la revoit pas aujourd'hui sans malaise : un internaute l'a même recensée ici comme son trauma d'enfance !

aux toilettes.jpg, mar. 2020Un autre ami bitcoineur (qui se reconnaîtra) m'a envoyé ceci, qui me paraît inspiré moins par le mépris du papier fiduciaire (les bitcoineurs ont plutôt tendance à aimer le cash...) que par le contexte de soudaine réapparition de l'argent magique sinon sorcier.

La vieille expression de « planche à billets » ne correspond plus à aucune réalité concrète (la technique financière comme l'impression ont fait des progrès depuis les assignats) mais elle conserve tout sa puissance évocatrice.

Transformés en billets de banque, les 45 milliards par-ci et 300 milliards par-là, posés par terre au centre d'un parking, auraient sans doute bien moins de valeur que les dernières denrées disponibles au supermarché, pour ne rien dire des quelques masques de qualité ou de quelques plaquettes de chloroquine que la 6ème puissance économique mondiale n'a plus.

La version « PQ » du Lotus Bleu ne dépassera jamais la simple couverture d'un album inexistant. Ni plus ni moins que les éléments de langage que l'on nous assène pour emballer du vide.

Mais Tintin, même en « fausse permission », est toujours un guide très efficace pour réfléchir sur notre temps !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.lavoiedubitcoin.info/trackback/2036

Fil des commentaires de ce billet